Auroville

La Mère envoyait en 1965 son premier message public sur Auroville : « Auroville veut être une cité universelle où hommes et femmes de tous pays puissent vivre en paix et en harmonie progressive au-dessus de toute croyance, de toute politique et de toute nationalité. Le but d’Auroville est de réaliser l’unité humaine ». En 1954 déjà, elle avait exprimé la vision suivante :

Un rêve

Il devrait y avoir quelque part sur la terre un lieu dont aucune nation n’aurait le droit de dire : « il est à moi » ; où tout homme de bonne volonté ayant une aspiration sincère pourrait vivre librement comme un citoyen du monde, et n’obéir qu’à une seule autorité, celle de la suprême vérité ; un lieu de paix, de concorde, d’harmonie, où tous les instincts guerriers de l’homme seraient utilisés exclusivement pour vaincre les causes de ses souffrances et de ses misères, pour surmonter ses faiblesses et ses ignorances, pour triompher de ses limitations et de ses incapacités ; un lieu où les besoins de l’esprit et le souci du progrès primeraient la satisfaction des désirs et des passions, la recherche des plaisirs et de la jouissance matérielle.

Dans cet endroit, les enfants pourraient croître et se développer intégralement sans perdre le contact avec leur âme ; l’instruction serait donnée, non en vue de passer des examens ou d’obtenir des certificats et des postes, mais pour enrichir les facultés existantes et en faire naître de nouvelles. Dans ce lieu, les titres et les situations seraient remplacés par des occasions de servir et d’organiser ; on pourvoirait aux besoins du corps également pour tous et la supériorité intellectuelle, morale et spirituelle se traduirait dans l’organisation générale, non par une augmentation des plaisirs et des pouvoirs de la vie, mais par un accroissement des devoirs et des responsabilités. La beauté sous toutes ses formes artistiques : peinture, sculpture, musique, littérature, serait accessible à tous également, la faculté de participer aux joies qu’elle donne étant limitée uniquement par la capacité de chacun et non par la position sociale ou financière.

Car dans ce lieu idéal, l’argent ne serait plus le souverain seigneur : la valeur individuelle aurait une importance très supérieure à celle des richesses matérielles et de la position sociale. Le travail n’y serait pas le moyen de gagner sa vie, mais le moyen de s’exprimer et de développer ses capacités et ses possibilités, tout en rendant service à l’ensemble du groupe qui, de son côté, pourvoirait aux besoins de l’existence et au cadre d’action de chacun.

En résumé, ce serait un endroit où les relations entre êtres humains, qui sont d’ordinaire presque exclusivement basées sur la concurrence et la lutte, seraient remplacées par des relations d’émulation pour bien faire, de collaboration et de réelle fraternité.

La terre n’est pas prête pour réaliser un semblable idéal, parce que l’humanité ne possède pas encore la connaissance suffisante pour le comprendre et l’adopter, ni la force consciente indispensable à son exécution : et c’est pourquoi je l’appelle un rêve.

Pourtant, ce rêve est en voie de devenir une réalité…

Lors de la cérémonie d’inauguration d’Auroville le 28 février 1968, des jeunes gens représentant 121 pays et 23 Etats indiens ont placé une poignée de terre de leurs pays et Etats respectifs dans une urne en forme de lotus, symbolisant la création d’une cité consacrée à la paix, à l’entente internationale et à un avenir d’espérance pour l’humanité. La Charte d’Auroville a été lue, qui manifestait les aspirations des jeunes Aurovilliens.

Charte d’Auroville

  1. Auroville n’appartient à personne en particulier. Auroville appartient à toute l’humanité dans son Ensemble. Mais pour séjourner à Auroville, il faut être le serviteur volontaire de la Conscience Divine.
  2. Auroville sera le lieu de l’éducation perpétuelle, du progrès constant, et d’une jeunesse qui ne vieillit point.
  3. Auroville veut être le pont entre le passé et l’avenir. Profitant de toutes les découvertes extérieures et intérieures, elle veut hardiment s’élancer vers les réalisations futures.
  4. Auroville sera le lieu des recherches matérielles et spirituelles pour donner un corps vivant à une unité humaine concrète.

Prévue pour accueillir 50’000 personnes, Auroville est une cité émergente de quelque 1’800 résidents en provenance d’une trentaine de pays du monde entier, y compris d’Inde. Ces résidents représentent un mélange vivant de langues et de cultures et une gamme étendue de contextes éducatifs et socio-économiques. Vivre dans une société étroitement imbriquée et travailler et collaborer avec la population locale dans un environnement rural offre une source de défis nombreux. En ce sens, Auroville offre un terrain unique d’expérimentation de la réalisation d’une véritable unité humaine qui accorde un prix à la différence et à la diversité. Située dans une zone essentiellement rurale du district de Villupuram dans le Tamil Nadu, au sud de l’Inde, Auroville est entourée de 13 villages comptant une population d’environ 40’000 âmes. Le plateau désertique octroyé à l’édification de la ville en 1968 est aujourd’hui une ville verdoyante, un lieu d’expérimentation en matière de sauvegarde des ressources naturelles, de l’énergie alternative, de reforestation et d’agriculture à caractère durable, de même qu’en matière d’autres recherches matérielles et spirituelles.

Des organisations gouvernementales et non gouvernementales en Inde et à l’étranger ont créé divers programmes de développement qui sont gérés par les résidents d’Auroville. Les dons ont afflué, en provenance de fondations européennes et américaines, par les centres d’Auroville International et par des donateurs particuliers. Les Aurovilliens eux-mêmes ont largement contribué aux ressources et à l’énergie du projet d’Auroville. Auroville a reçu l’approbation unanime de la Conférence générale de l’UNESCO en 1966, 1968, 1970 et 1983. En 1988, le gouvernement indien a élaboré l’acte de fondation d’Auroville pour sauvegarder le développement de la cité internationale d’Auroville conformément à sa Charte. Des milliers de visiteurs viennent à Auroville chaque année et la communauté continue à croître en diversité et en créativité vers ses objectifs d’unité humaine et de paix sur la terre. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site officiel d’Auroville, www.auroville.org.

Auroville livres télécharger:

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire